Premières lignes #2

Hello ! Je vous retrouve aujourd’hui pour un rendez vous inspiré du blog Ma Lecturothèque « Premières lignes ».

Le principe est de partager les premières lignes d’un livre qui vous a plu !

Je vous partage aujourd’hui les premières lignes de « Terrienne« , écrit par Jean Claude Mourlevat.

9782070654994terrienne-3144203.jpg

  1. La fille au scarabée

Etienne virgil n’allait pas bien quand il fit la rencontre, au début de l’automne, de cette jeune fille qui s’appelait Anne Collodi.

Elle tendait le pouce sur la route départementale 8 entre Saint-Etienne et Montbrison, dans ce secteur qu’on nomme ici la Plaine. Plus loin, vers l’ouest, il y a les mont du Forez. S’il fait beau, on les voit devant soi, à l’horizon, vert sombre et bleutés, et on se dit forcément qu’on devrait y aller, que ça à l’air très beau. Mais ce matin-là, on ne les voyait pas, le ciel était gris et bas. Il bruinait.

Elle se tenait sur le bas-coté de la route, à la sortie de Sury-le-Comtal, bien campée sur ses jambes et faisant face au trafic. Il n’avait pas l’habitude de prendre des auto-stoppeuses et, s’il le fit ce jour là, ce fut parce que celle-ci avait apparement le meme age que sa petite-fille Loïse. Il n’aurait pas aimé du tout voir l’ainée de ses petits-enfants, faire de l’auto-stop toute seule sur cette route, ni sur aucune autre route d’ailleurs, et il n’eut aucune hésitation en arrétant sa vielle Peugeot sur le bas-coté…

 

Si vous avez déjà lu ce livre, l’avez vous aimé ?

Sinon, pensez vous le lire ? 🙂

Bisous, Lucie

 

 

Publicités