Rosalie #2

Suite de la chronique « Rosalie », première partie ici.

2.

Dehors, je sors mes lunettes de soleil, l’air de rien je dépasse la fan-zone et me range dans mon taxi habituel. Davis, mon chauffeur est un homme agréable, patient et calme, c’est un ami à Alan, deux Marseillais toujours de bonne humeur ! Je lui demande de m’accompagner rendre visite à mon frère qui habite non loin d’ici. Avec mon récent déménagement au Canada, cela fait quelques temps que je ne l’ai pas vu.

Ce jour-là, Davis est particulièrement silencieux. Tant pis, je regarde défiler le paysage à travers la vitre. Passe à toute allure la croisette, les touristes trop bronzés, des rangées de palmiers, puis des rues commerçantes populaires, un immeuble abandonné et des rails de train…  Ce n’est pas mon chemin habituel ! Je le fais remarquer, mon chauffeur m’explique qu’il faut faire le tour car les routes principales sont coupés à cause du festival de Cannes qui se déroule ce soir.

Oui c’est vrai que c’est ce soir… Moi aussi j’y vais, le dernier film dans lequel j’ai joué participe au concours, peut-être recevrais je quelque chose pour mon rôle ?

Mon cœur s’accélère, malgré les vitres opaques, j’ai peur d’attirer l’attention. Je ne veux pas me faire remarquer par les misérables des quartiers. Je jette un œil sur le verrouillage de la porte, ferme les yeux et tente de m’endormir.  Je n’y arrive pas, j’entends les coups de klaxons des véhicules, des cris de rage, il semble y avoir de l’agitation dehors. Je m’empare de mon sac à mes côtés, et récupère mon portable ainsi que mes écouteurs. Après avoir glissé les oreillettes aux creux de mes oreilles, une agréable mélodie s’installe et vin à atténuer le chaos.

Désolé si cette partie n’est pas très longue, je publie la suite demain soir 😊 ! 

Bonne journée ! 

Lucie

Publicités